aos
Publiée par EDP Santé
Open Access
Numéro
Actual. Odonto-Stomatol.
Numéro 251, Septembre 2010
Page(s) 209 - 223
Section Médecine légale
DOI https://doi.org/10.1051/aos/2010302
Publié en ligne 18 août 2010
  1. Aksu MM, Gobetti JP. The past and present legal weight of bite marks as evidence. Am J Forensic Med Pathol 1996;17(2):136-40. [CrossRef] [PubMed]
  2. Avon SL. The roles and responsabilities of the dentist. J Can Dent Assoc 2004;70(7):453-8. [PubMed]
  3. Beaumont E. Vanikoro, Journal d’un médecin légiste sur « l’île du malheur » où périt Lapérouse. Tahiti : Au vent des îles, 2004.
  4. Becart A. Le domaine d’activité de l’odontologiste médico-légal. http://www.smlc.asso.fr/smlc/dmla/odontologie/activite/index.html
  5. Berck R. Étude historique de l’identification par les dents en France. Bull Off Ordre Nat Chir Dent 1988;2:6-10.
  6. Bonnafoux H. La méthode d’identification par le schéma dentaire. Imprimerie Daroux, Ajaccio, 1960.
  7. Bonneau E, Moreau RVaillant JM. Notions de crâniométrie anthropologique. Actual Odonto Stomatol (Paris) 1983;142:319-39.
  8. Bouhafa S. Les examens complémentaires, la chéisloscopie, sa méthode, son intérêt en identification, 2004. http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=3/2005
  9. Boutonnet P. Les techniques odonto-stomatologiques d’identification médico-légale. Rev Odonto Stomatol Midi fr 1976;34:220-39.
  10. Broquet C. La pratique dentaire en France entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XXe siècle. Thèse d’exercice, Chirurgie dentaire, Nantes, 2000.
  11. Brothwell S. A late upper pleistocene proto-west african negro from Nigeria. London: Man, 1971.
  12. Brown KA, Elliot TR, Rogers AHThonard JC. The survival of oral streptococci on human skin and its implication in bite-mark investigation. Forensic Sci Int 1984;26:193-7. [CrossRef] [PubMed]
  13. Ceccaldi PF. Le rôle du stomatologiste dans l’identification des victimes de grandes catastrophes. Rev Odonto Stomatol 1978;7(3):215-24.
  14. Ceccaldi PF. La criminalistique. Que sais-je ? Paris : Presse universitaire de France, 1969.
  15. Collet G. La vérité peut provenir des documents. 2005. http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=153/2005
  16. Coly K. Les techniques d’identification reconstructives, anthropologiques et odontostomatologiques : intérêts des structures crânio-faciales et de la denture. Thèse d’exercice, Chirurgie dentaire, Bordeaux 2, 1996.
  17. Coulomb S, Forest P. L’odontologie légale : pour résoudre un crime… Colombo ou le dentiste. http://www.fmd.ulaval.ca/documents/jeurnees_2003/II.pdf
  18. Dechaume M et Derobert L. Résistance des dents à la calcination, étude expérimentale. Rev Stomatol 1936;12:769-800.
  19. Desbois C. La reconstitution du visage d’après le crâne. Thèse : 3e cycle, Sci Odontol, Lyon, 1986.
  20. Desbois C, Mallet C, Perrot R. La méthode D.M.P de reconstitution faciale dans l’identification médico-légale. Paleobios (Lyon) 1992;8(1-2):1-21.
  21. Duhamel J. Importance du dossier patient dans les identifications odontologiques. http://www.smlc.asso.fr/smlc/dmla/odontologie/enseignement/duhamel.html
  22. Felipe P. Apport à la reconstruction fronto-transversale en vue de l’identification médico-légale. Thèse : 3e cycle, Sci Odontol, Toulouse 3, 1994.
  23. Fronty P, Georget C, Sapanet M, Collet G. L’identification estimative, l’avis de recherche. 2005. http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=153/2005
  24. Fronty P. Avis de recherche, exploitation des indices odontologiques : de l’identification estimative vers l’identification comparative. http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=80/ 2001
  25. Georget C. La vérité sort du cadavre, les preuves autopsiques. 2005. http://www.adf.asso.fr/cfm/ site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=153/2005
  26. Georget C. Systématisation des données photographiques en odontologie légale. 2001. http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=80/ 2001
  27. Georget C, Fronty J, Sapanet M. L’identification comparative. 2001. ISBN 2 -911320-15-8- décembre 2000
  28. Gill GW et Rhine S. Skeletal attibution of race: methods for forensic anthropology. Albuquerque : Maxwell Museum of Anthropology, University of New Mexico 1990:1-21.
  29. Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. Rapport d’examen médico-légal, anthropologique et odontologique du squelette découvert à Vanikoro lors de la mission d’archéologie sous-marine (22 au 25 novembre 2003). Département anthropologie-thanatologieodontologie de l’IRCGN. N° 900/EA/MCL/32/04 du 2 mars 2004.
  30. Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. L’unité gendarmerie d’identification des victimes de catastrophes (UGIVC). http://www.defense.gouv.fr/ gendarmerie/decouverte/ missions/police_judiciaire/police_scientifique_ircgn/ identification_des_victimes_de_catastrophes
  31. Jeanoin B. Contribution de la morphologie dentaire à l’étude de la paléoanthropologie. Thèse d’exercice, Chirurgie dentaire, Paris, 2000.
  32. Journal de l’Association dentaire canadienne. Le Dr Sweet : un odontologiste judiciaire canadien se distingue sur la scène mondiale. Profil du JADC, Novembre 2006;72(9):1-4. http://www.cda-adc.ca/jadc
  33. Krogman WM et Iscan MY. The Human Skeleton in Forensic Medicine. Springfield : Charles C. Thomas, 1986.
  34. Laborier C. L’odontologie médico-légale : Identifier des dents pour identifier des hommes. Tsunami : une inédite mission aux résultats surprenants… http://www.presstvnews.fr/adf/2005/docs/ADF_Odontologie.pdf
  35. Lavaste C. Méthodologie de l’examen des victimes dans les catastrophes. http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=80/ 2001
  36. Lentulo H. Identification des cadavres par la fiche dentaire. L’Odontologie, 1921, 28 novembre.
  37. MacDonald DG. Bite marks: recognition and interpretation. J Forensic Sci 1974;14(3):229-33. [CrossRef]
  38. Olivier G, Plenot HR. Validité des caractères descriptifs dans la différenciation sexuelle du crâne. Bull Assoc Anat Nancy 1976;60(168):219-21.
  39. Quatrehomme G. Reconstruction faciale : intérêt anthropologique et médico-légal (facial reconstruction in forensic anthropology). http://www.Vandermeersch Bernardcat.inist.fr
  40. Rallon C. La responsabilité pénale du chirurgien dentiste. http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=79/2004
  41. Sans auteur. La reconstitution faciale dans le domaine historique. http://anthropologie-etpaleopathologie.univ-lyon1.fr
  42. Sans auteur. La médecine médico-légale. Manuel Amnesty International 1994:147. http://www.home.wxs.nl/∼/oz/manfra4.htm
  43. Spitz WU. Spitz and Fischer’s medicolegal investigation of death: guidelines for the application of pathology of crime investigation. Springfield, Ill: Charles C. Thomas, 1993.
  44. Tardieu A. Identification. Annales d’hygiène et de médecine légale, 1849.
  45. Tavernier JC. Les potentialités de l’odontologie médico-légale illustrées par quatre exemples. Rev Sci Paris 1996;96(1):21-6.
  46. Tavernier JC. Contribution à l’étude des structures dento-maxillaires carbonisées : apport de cette recherche sur le plan médico-légal.
  47. Toupenay S. Procédure d’identification évaluative en odontologie légale : en quête à l’Institut Médico-légal de Paris. Thèse d’exercice, Chirurgie dentaire, Paris 7, 2003.
  48. Welsch P. Le comparatif, une étape décisive. 2005. http://www.adf.asso.fr/cfm/ site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=153/ 2005
  49. Welsch P. L’état antérieur en odontologie. http://www.adf.asso.fr/cfm/site/thesaurus/detail_conference.cfm?rubrique_origine=47&conference=79/2004
  50. Whittaker DK. An introduction to forensic dentistry. Quintessence Int 1994;25(10):723-30. [PubMed]
  51. Willems G. A review of the most commonly used dental age estimation techniques. J Forensic Odontostomatol 2001;19(1):9-17. [PubMed]

Les statistiques affichées correspondent au cumul d'une part des vues des résumés de l'article et d'autre part des vues et téléchargements de l'article plein-texte (PDF, Full-HTML, ePub... selon les formats disponibles) sur la platefome Vision4Press.

Les statistiques sont disponibles avec un délai de 48 à 96 heures et sont mises à jour quotidiennement en semaine.

Le chargement des statistiques peut être long.